Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Présentation de PgF x PuNiSheRz :D
Sam 11 Sep - 15:23 par MisS Titia

» les news du sergent
Mar 15 Juin - 17:53 par sgtduty

» Présentation d'Ulquiorra 54
Sam 27 Fév - 9:19 par Ulquiorra 54

» XFG
Dim 7 Fév - 14:04 par XB1 Laurent

» Tournois texas hold'em poker 2010 !
Mer 20 Jan - 14:42 par LS3 A1RWOLF

» [terminé] Tableau : Soirée Texas Hold'em "5" 29/06/09 à 21h00
Mer 20 Jan - 13:42 par Spin67240

» Un pack pour trials hd .....
Sam 9 Jan - 19:56 par Ichigo

» promo semaine de noel...test Shadow Complex
Mer 23 Déc - 11:45 par angel63

» Toy w00dy - Mes jeux à 100%
Mar 22 Déc - 12:22 par Toy w00dy

» Test Alien Breed Evolution du 16.12.09
Mar 22 Déc - 3:27 par angel63

Galerie


Sondage

Chaud pour un ptit tournois UNO RUSH ?

31% 31% [ 5 ]
0% 0% [ 0 ]
69% 69% [ 11 ]

Total des votes : 16

Teams Partenaires






Test Alien Breed Evolution du 16.12.09

Aller en bas

Test Alien Breed Evolution du 16.12.09

Message par angel63 le Mar 22 Déc - 3:27

Avant d'être principalement connue comme la
société à l'origine des Worms, Team 17 aura engendré bon nombre de
chefs-d'oeuvre durant les années 90, essentiellement sur Amiga.
Touche-à-tout de génie, la firme britannique nous avait entre autres
offert un excellent beat'em all répondant au nom d'Alien Breed. Passé à
la postérité, le titre méritait comme tant d'autres jeux de la société
son petit revival HDisé. C'est maintenant chose faite puisque vous
pourrez désormais entendre crépiter les sulfateuses dans l'espace
infini d'Alien Breed Evolution.


A l'heure actuelle, Team 17 est souvent associé à la série Worms.
C'est un fait et ceci est légitime sachant que les vers de terre
constituent leur principal fond de commerce depuis quelques années.
Pourtant, au début des années 90, la firme avait multiplié les
expériences en sortant coup sur coup des jeux d'exception exploitant à
merveille les possibilités de l'Amiga. Assassin, Project X, Full
Contact, Body Blows, Overdrive, Superfrog, autant de bons souvenirs qui
resteront à jamais gravés dans l'esprit de ceux qui s'y sont essayés. A
cette liste, on rajoutera bien évidemment Alien Breed qui, à l'époque,
avait créé la surprise puisque faisant jeu égal avec moult productions
japonaises du même genre. Un graphisme maîtrisé, une montée en
puissance incroyable, d'excellentes idées, un second degré
rafraîchissant, le titre de Team 17 avait tout pour lui. Les joueurs ne
s'y trompèrent d'ailleurs pas et vinrent par la suite une édition
spéciale du premier opus suivie d'un Alien Breed II aussi convaincant
que son aïeul. De fait, l'annonce d'un remake HD de ce beat'em all
avait tout pour emballer le petit coeur de votre humble serviteur.
Pourtant, alors que l'émotion de retrouver un vieux copain de pixels est bel et bien là, force est de constater que les retrouvailles sentent un peu la naphtaline. Explications.

Il faudra attendre la moitié du deuxième niveau pour récupérer le lance-flammes.Commençons
tout d'abord par le commencement. Alien Breed Evolution, c'est
l'histoire d'un jeu découpé entre trois parties dont la première est
testée ici même. En somme, vous n'aurez cette fois droit qu'à cinq
stages pour une durée de vie s'étalant sur un peu plus de 6 heures.
Court même s'il est possible d'y jouer avec un pote. D'entrée de jeu,
disons-le tout de go, le titre ne tient pas toutes ses promesses
puisque si on excepte l'enrobage flatteur, le tout ressemble davantage
à un beat'em all classique
qu'au portage d'un classique. Ainsi donc, on a un peu de mal à accepter
l'absence totale de second degré, l'aventure étant ici beaucoup plus
sérieuse que celle de son ancêtre, dans sa façon de présenter les
choses notamment. "Choses" qui se résument d'ailleurs à la collision de
votre vaisseau avec un autre infesté d'aliens et au sauvetage héroïque
des survivants épars. Bref, on nage ici en plein Alien, Event Horizon
voire Dead Space (choisis ton camp camarade) bien que le tout multiplie
les clins d'oeil au jeu d'origine. Le réseau Intex System, les passages
en temps limité, la recherche de clés ou les ordinateurs à activer,
tout y passe ou presque. Ne manque plus que la possibilité de jouer à
Pong lorsqu'on se connecte à un terminal. De ce point de vue là, c'est
plutôt réussi d'autant que la jouabilité a évolué depuis le temps en
permettant par exemple de bouger indépendamment son buste de ses jambes
afin de tirer plus facilement et donc d'être plus réactif face aux
ennemis.

Aussi anecdotique qu'elle soit, l'histoire profite de quelques artworks crayonnés et de journaux à dénicher.En
parlant d'aliens, on regrettera pour l'instant le bestiaire peu fourni
ou les réactions des monstres parfois catatoniques. Ainsi, bien que le
début du jeu puisse sembler élitiste à cause d'un manque de médikits, on croulera rapidement sous les items de soins et autres munitions. De plus sachant qu'il est possible de switcher
entre diverses armes (lance-flammes, mitraillette, fusil à pompe ou
flingue de base) tout en profitant de quelques gadgets (grenade
incapacitante ou à fragmentation), on pourra se faire plaisir à
moindres frais. Maintenant, on constate que le jeu, outre un level-design
très commun, comporte bien d'autres souci. Si les problèmes de
visibilité peuvent être réglés via une rotation, sur plusieurs axes, de
la caméra, on déplorera que Team 17 n'ait pas pensé à proposer une
carte du niveau en surimpression à l'instar de ce qu'offrait Baldur's
Gate Dark Alliance. Au lieu de ça, on devra ouvrir l'inventaire pour
voir où l'on se trouve. Ok, il y a toujours la possibilité de se
référer au scanner en haut de l'écran pour savoir où se planque notre
objectif mais en soi, ça ne règle pas le soucis. Ensuite, il est
dommage de voir à quel point le tout est scripté et donc forcément
prévisible. Enfin, la difficulté toute relative du jeu pourra décevoir.
En effet, hormis quelques passages dans des espaces confinés demandant
un peu plus de dextérité ou des objectifs à remplir en temps limité, il
suffira la plupart du temps de lorgner vers le scanner décrit plus
avant, d'attendre que les points rouges arrivent vers nous et de
balancer la sauce. Loin d'être un mal pour un titre du genre mais
honnêtement, on attendait plus de ce remake qui passe difficilement le
cap du bon petit jeu à faire entre amis. C'est déjà ça me direz-vous,
oui effectivement... C'est déjà ça.



Graphismes 15/20

  • L'Unreal Engine 3 fait encore des merveilles. Team 17 maîtrise le
    moteur et nous offre un très beau jeu, parfois trop sombre mais
    bénéficiant de quelques effets spéciaux réussis et de décors inspirés
    malgré un level design relativement pauvre. On aurait en outre apprécié
    un bestiaire un peu plus conséquent même si on ne doute point que ce
    défaut sera partiellement réglé sur l'ensemble du titre regroupant 3
    chapitres.


  • Jouabilité 14/20
    Il vous faudra une bonne vingtaine de minutes pour vous familiariser
    avec la maniabilité d'Alien Breed Evolution mais une fois cette phase
    d'apprentissage passée, vous devriez prendre votre pied. Toutefois, le
    gameplay est loin d'être parfait. Ainsi, le fait de devoir passer par
    l'inventaire pour visualiser la carte est agaçant et la visibilité
    n'est pas optimale. En outre, on déplorera que le jeu soit constamment
    scripté, l'effet de surprise n'étant alors qu'un vague concept.


  • Durée de vie 10/20


    Cette première partie d'Alien Breed Evolution ne comprend que cinq
    niveaux qui vous demanderont chacun une bonne heure pour être bouclés.
    Etonnamment, si le début de jeu semble difficile, la suite tient plus
    du déjeuner campagnard exception faite de quelques passages au rythme
    beaucoup plus soutenu. Bref, optez dès le départ pour le mode Elite,
    avec un pote si vous avez ça sous la main.


  • Bande son 12/20


    Les musiques sont discrètes et préfèrent laisser leur place à des
    bruitages typés arcade afin de nous faire profiter des bruits de
    sulfateuse et des râles d'aliens agonisants.


  • Scénario


    Inspiré d'Aliens, d'Event Horizon et d'autres films de SF musclés,
    le scénario d'Alien Breed Evolution sert principalement de prétexte
    pour défourailler du monstre visqueux tout en portant secours à une
    tripotée d'empotés perdus dans l'espace.


  • Note Générale 14/20


    Si Alien Breed aura d'une certaine façon marqué l'époque Amiga,
    Alien Breed Evolution se contentera de n'être qu'un bon petit jeu
    imparfait. Beau comme un camion, sympathique à parcourir, on regrettera
    néanmoins que la construction de ce beat'am all soit entièrement fondée
    sur des scripts ultra prévisibles. On attendra les deux chapitres
    suivants pour dresser un bilan global mais dans l'absolu, il y a des
    chances que la progression se cantonne à la formule consacrée voulant
    que l'alien surgisse tout le temps du sol dès que le compte à rebours
    commence. Loin d'être une révolution et légitimant à peine le terme
    d'évolution, cette cuvée 2009 d'Alien Breed se déguste malgré tout même
    si on y trouvera beaucoup de dépôt.

_________________
venez combattre gratuitement... http://angell63.labrute.fr
avatar
angel63
~~ Modo XboX ~~
~~ Modo XboX ~~

Réputation : 1
Points Membre : 3791

Messages : 87
Incrit le : 03/11/2008
Localisation : clermont-fd
Age : 39
GAMERTAG : ANGEL63


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum